0/0

Avignon
en cours

Au fil de ses créations, Thec mise sur l’interdisciplinarité et utilise dans ses spectacles la vidéo et les nouvelles technologies. La vidéo permet en effet d’ouvrir à la scène de nouveaux espaces pour l’imaginaire. En démultipliant les signaux scéniques, en fragmentant l’espace, elle modifie les modes de perception ordinaires du public. 

La fusion de la vidéo et du théâtre permet de télescoper le réel et le virtuel dans une multitude de jeux d’illusion. La mise en scène théâtrale est ainsi poussée au- delà des conventions habituelles en intégrant à l’art du spectacle les techniques les plus récentes : transformations en temps réel des actions et des sons, précipitations d’images... 

Pour Thec, il s’agit d’explorer les potentialités de la co-présence des acteurs et de la vidéo. Les acteurs évoluent dans un espace « technologique », où les différents langages convoqués ne cessent de réagir les uns sur les autres, avec tout un jeu de contrastes, de dissonances et d’échos à distance. La scène se transforme en un milieu discontinu. Le jeu de l’acteur devient une combinaison de techniques différentes. 

En 2008, Thec s’est lancé dans un travail d’écriture et de mise en scène autour de la confession intime. Cinq spectacles qui se nourrissent les uns les autres, à la fois très proches et très différents et qui dressent un panorama de notre civilisation, en mettant en scène « l’émergence de cette forme d’individualité à la sensibilité psychologique, déstabilisée et tolérante, centrée sur la réalisation émotionnelle de soi-même, moins attachée à réussir dans la vie qu’à s’accomplir continûment dans la sphère intime » (Gilles Lipovetsky) 

La compagnie Thec est conventionnée par la DRAC Nord-Pas-de-Calais depuis 2012. Elle est compagnie associée à la Rose des vents Scène Nationale Lille Métropole depuis 2016. 


engagements

transmission

direction stratégique, conception/rédaction des prises de parole, médiaplanning, mise en oeuvre opérationnelle, influence (ciblage, relations presse et publiques)